19 avril 2007

Marchez, marchez...

J'aime bien "La Marseillaise"... version intégrale.

Enfin, la version officielle à sept couplets, la version originelle en comptait 14 et un des couplets "des enfants" a été supprimé. Si je compte bien, seuls subsistent 7 couplets sur 16.

Elle est très bien écrite, la Marseillaise. Musique et mots. Alors que le contenu (chant de guerre un peu pompeux, un peu outré, mais aussi violent, limite xénophobe) ne me ressemble pas du tout.

Elle est pleine d'exclamations, d'images, de testostérone, d'insultes même (mais des insultes chic : Despotes sanguinaires. Complices de [François Claude de] Bouillé. Mercenaires. Tyrans. Perfides. Parricides.). Bref, un chant de colère, écrit dans un contexte très violent. Et qui bouge, donc. Taratataaam !

Reste que : "[...] Liberté, liberté chérie / Combats avec tes défenseurs / Sous nos drapeaux, que la victoire / accoure à tes mâles accents / Que tes ennemis expirants / soient ton triomphe et notre gloire", c'est bien tourné, non?

Par comparaison, je n'y peux rien mais les versions du type "aux rêves citoyens" me semblent assez creuses et plates. Même si, sur le fond, elles sont nettement plus adaptées à un contexte de paix.

Evidemment, le couplet des enfants et le passage qui commence par "S'ils tombent, nos jeunes héros, la terre en produit de nouveaux...", je suis déjà beaucoup, mais alors beaucoup moins fan. Je reste une mère.

Je crois avoir lu quelque part que Rouget de Lisle aurait écrit avec une dose de second degré et de dérision... canular ? ... Allez savoir?!

Posté par Cinn à 14:13 - - Permalien [#]