11 septembre 2008

Parisienne d'un jour, deuxième

Ce blog a déménagé, il s'appelle désormais "Du soleil au Coeur".

Vous pouvez retrouver cet article à la page "Parisienne d'un jour, deuxième".

La catégorie "bouger" a été conservée, pour ceux qui s'intéressent à un peu de sport !


Voici l'article original de cette page :








  • J'aurais voulu amener mes demi-clones me voir courir la Parisienne, mais j'avais changé d'avis en voyant le temps très gris. Je l'ai regretté, puisqu'il n'a pas pluParcours_2008.
  • Mon entraînement avait été interrompu cet été par une dizaine de jours de vilaine crève.
  • J'ai pris le départ de la course en sentant déjà un gros coup de pompe (!).
  • La course a été dure, surtout ce moment où on voit le panneau "6km", que la course est censée faire 6 km et que la ligne d'arrivée n'est même pas en vue (mais à environ 300m). Les monstres.
  • J'ai dû m'arrêter deux fois pour refaire mon lacet.
  • Je crois que le chrono m'a carottée d'une ou deux minutes à l'arrivée (on dirait qu'il y a eu des bugs au niveau de l'enregistrement des puces, je ne suis pas la seule à avoir eu un temps bizarre);

.....Et pourtant j'ai fait le meilleur temps de l'équipe à mon travail (ce qui me vaut une étiquette de grande sportive pour quelques jours au moins).

Et aussi, j'RunningShoesai amélioré mon classement relatif par rapport à l'année dernière.

Décidément, je suis fièèèère.

Seul point noir : Lex est de moins en moins souvent là pour prendre la relève avec les enfants, et maintenant qu'ils sont revenus de vacances, je ne pourrai plus m'entraîner. Ou alors une fois par mois, ce qui ne suffit pas pour espérer finir une autre course.

La course à pied, c'est fini pour moi, pour un moment du moins.

Moins fière, tout d'un coup, là.

Posté par Cinn à 10:30 - - Permalien [#]