10 octobre 2007

Allaitement : l'arsenal anti-baisse de lactation


Ce blog a déménagé et s'appelle désormais Du Soleil au Coeur.

Vous pouvez désormais lire et commenter cet article "Allaitement : l'arsenal anti-baisse de lactation" sur ces pages. 

La catégorie "Allaitement long" reste active à la nouvelle adresse. La catégorie Allaitement long traite de conseils pour l'allaitement au long cours.Vous y trouverez notamment des conseils sur l'allaitement et l'allaitement automatique, mes raisons d'allaiter (des plus objectives aux plus égoïstes et anodines), un témoignage de co-allaitement, le sevrage de l'allaitement long, des conseils en cas de baisse de lactation etc.


Voici l'article original :



Je n'a pas encore parlé des moyens d'avoir une lactation suffisante quand on allaite. Pourtant, si j'en crois des recherches par mot-clés qui aboutissent sur ces pages, c'est un souci assez répandu.

pns_legumeIl faut savoir que la plupart des femmes ont assez de lait pour nourrir un enfant, voire deux si nécessaire (oui, dans notre espèce, nous avons parfois des jumeaux). Le mécanisme principal qui déclenche et poursuit la lacatation, c'est la tétée. D'où l'intérêt d'allaiter à la demande, même peu à la fois, pour avoir une lactation appropriée aux besoins du bébé.

Il faut aussi boire abondamment et se nourrir suffisamment. Et se reposer autant que possible.

Dans la plupart des cas, cela suffit.  Même dans les périodes de croissance de l'enfant (ces périodes où il se met à boire plus que d'habitude et où on a l'impression de n'avoir plus de lait du tout dans les seins. Faux, on est juste en train de s'adapter).pns_eau

Ensuite, il y a tout un arsenal de moyens à utiliser en cas de baisse de lactation momentanée. Ben oui, on peut être stressée ou fatiguée, et avoir un peu moins de lait. Pour un temps.

En vrac, et selon vos préférences :

  • le Galactogyl : je l'ai trouvé redoutablement efficace pour un coup de pouce à court terme. Mais attention, c'est sucré.
  • Les traitements homéopathiques que l'on m'a conseillés (je n'y connais rien en homéopathie) : d'une part le lac defloratum 5ch, : 3 granules matin, midi et soir ;d'autre part, un traitement de 4 médicaments indiqués comme traitement homéo pour baisse de lactation "pour fatigue et contrariété" : 2 granules de chaque matin, midi et soir : Calcarea Carbonica os, Phosphoricum Acidum, Causticum, et Lachesis Mutus.
  • Les tisanes : fenouil notamment. Mais on m'a aussi conseillé une "recette" que je n'ai jamais testée et qui est la suivante :

    Semence d'angelique 5%
    Anis vert 25 %
    Carvis 15 %
    Fenouil 15 %
    Galega 20 %
    Houblon cone 10 %
    Laurier blanc (soit ortie blanche) 10%

    Une pincée pour 1 l d'eau. Laisser bouillir 3 min.

  • Les gélules : Levure de bière, Fenugrec, fenouil

A noter que tous les moyens ne semblent pas avoir le même effet sur toutes les femmes. Peut-être vous faudra t'il en essayer plusieurs avant de trouver celui qui fonctionne pour vous.

baby_bottleIl semble que certains practiciens français, mal informés, aient tendance à conseiller soit des biberons de complément en cas de baisse de lactation (ce qui, encore une fois, a pour effet un cercle vicieux : l'enfant qui a moins faim tètera moins, et donc la lactation sera moins stimulée, donc on aura besoin de plus de biberons de complément, etc), soit l'arrêt complet de l'allaitement. 

C'est vraiment dommage, puisque les accidents de parcours de ce type peuvent être réversibles et l'allaitement, se poursuivre sans souci particulier même si au début, ou pendant un temps, la mère ne semble pas avoir assez de lait.

marie_thirion2Selon Marie Thirion, aux endroits où l'allaitement est la norme, seules trois femmes sur mille n'ont pas suffisamment de lait. En France, le taux de femmes qui cessent d'allaiter pour ce motif (... à tort ou à raison...) est bien plus important. J'ai en mémoire au moins dix fois plus.

Et vous, avez-vous d'autres "trucs" à conseiller ?

Posté par Cinn à 14:30 - - Permalien [#]