12 septembre 2007

Allaitement au long cours, le pourquoi (niveau 1 : les raisons altruistes)

Je récidive.... pardon à vous les nullipares, on va encore être très loin de vos préoccupations.

On va commencer par le plus facile, le plus évident, le plus couramment admis. Les portes ouvertes qu'on va enfoncer, les arguments qu'on lit partout.

Pour un tout petit bébé, les avantages du lait maternel sont très nombreux. Certes, aucun enfant ne souffrira d'être nourri au lait industriel, mais le lait maternel est par bien des aspects adapté à notre espèce et au début du développement du petit enfant. Par exemple (dites moi si je me trompe) :

  • Le lait maternel est particulièrement digeste, bien plus que le lait industriel : il se digère très vite, et ne risque pas de rendre l'enfant obèse. C'est au contraire un facteur de non-obésité de l'enfant.
  • Pas, ou très peu, d'aérophagie quand un enfant tète. Evidemment, ça veut dire qu'il n'y a pas le rituel du "petit rototo" après une tétée. Il va falloir s'y habituer.
  • Le lait est stérile (sauf dans certains cas très rares), sain, à la bonne température, et en général en quantité qui s'adapte directement aux besoins de l'enfant (sinon, on peut aussi intervenir, mais c'est une autre histoire).
  • son pH fait en sorte de zigouiller la plupart des méchantes bactéries qui veulent du mal aux intestins de l'enfant, et d'encourager le développement de celles qui sont désireuses de protéger le même petit intestin. Résultat : moins de gastros.
  • Pour peu que vous et votre bébé attrapiez la même crève, de petits anticorps, ainsi que des cellules stimulant l'immunité, vont se glisser dans votre lait pour éviter à votre bébé d'en souffrir trop gravement. Testé, approuvé et vérifié.
  • Les protéines de lait de femme, contrairement aux protéines de lait de vache, ne représentent pas de risque d'allergie pour un bébé. Au contraire, le lait maternel a des propriétés antiallergiques,
  • la composition du lait varie au fur et à mesure de la tétée : il devient plus nourrissant et plus gras en fin de tétée. Ainsi, un enfant qui a juste soif est désaltéré en début de tétée, alors que celui qui a faim tétera un peu plus longtemps pour être rassasié.
  • Plusieurs effets du lait maternel sont supposés, mais pas toujours prouvés : amélioration de l'acuité visuelle, meilleur développement cérébral, action antitumorale, meilleur développemetn psychomoteur...
  • j'en oublie sûrement plein. Plein.Et d'autres que moi en parlent très bien.

Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Je ne suis pas une fanatique non plus. Je sais bien qu'un enfant ne se portera pas mal d'avoir été nourri au lait industriel, et je suis persuadée qu'une femme dont ce n'est pas "le truc" a tout intérêt à suivre son instinct si elle préfère donner des bib's. 

Simplement, il y a des raisons objectives, pratiques, pour le faire, des "pour" objectifs à mettre en avant si on hésite sur la décision à prendre pour un nouveau-né.

C'est moins vrai pour la suite et c'est là que ça se complique....

(à suivre!)

Posté par Cinn à 10:30 - - Permalien [#]