18 août 2007

Just Whistle

Il y a des fois où la vie semble couler de source. Où il on dirait qu'il vous suffit de siffler, de claquer des doigts ou de dire "supercalifragilisticexpialidocious", pour que la chance vous sourie, que tous les feux passent au vert dès que vous approchez, que la dernière baguette de la boulangerie soit pour vous, et tutti quanti.Bewitched_Wallpaper

Vous passez devant un cinéma avec l'idée de repérer l'horaire d'un film pour dans l'après-midi. Tiens ! Celui que vous vouliez voir est précisément sur le point de commencer. Là, dans dix minutes. Le temps de prendre votre place, et vous aurez échappé à toutes les pubs.

Vous entrez dans la salle de cinéma bondée. Vous êtes deux, mais les seules places disponibles sont isolées et systématiquement à quatre rangs de distance les unes des autres. Vous vous demandez si cela va être aussi divertissant de suivre le film toute seule dans votre coin et d'attendre la fin de la séance pour faire le debriefing qui s'imposera avec le grand brun qui vous accompagne.  Et voilà que ledit brun repère un quidam assis entre deux sièges vides, dans un recoin de la salle qui vous avait complètement échappé. Le quidam aurait-il la gentillesse de... ?... et voilà comment on se retrouve à occuper les deux dernières places mitoyennes de la salle pour regarder "Ratatouille" (excellentissime, "Ratatouille", d'ailleurs).

Un peu plus tard, vous déjeunez au snack-bar voisin. Vous ne prenez que deux menus, mais le vendeur, avec un sourire, et sans la moindre raison rationnelle de vous faire une fleur, vous tamponne d'office tous les espaces restant sur votre carte de fidélité.

marypoppinsA moi Sainte Marie Poppins ! Les enchanteurs ne sont pas loin...

Posté par Cinn à 10:30 - - Permalien [#]